24 février 2010

Verlaine : Il pleure dans mon cœur

Ces derniers deux mois, je me suis mis à lire le symbolisme et j’ai trouvé très beaux les poèmes de Verlaine. Je suis fasciné par les métaphores utilisées par lui. Des mots sous sa plume semblent prendre de la magie. Tous les objets qu’il décrit se donnent une dimension nouvelle et inconnue : la couleur, la longueur, la largeur, le but... tous changent. J’ai écrit pour le Concours d’écriture 2010 : Lettre d’amour un poème, qui est influencé profondément par le style de Verlaine. Il est devenu un des mes poètes favoris. ... [Lire la suite]

23 février 2010

Deux poèmes

Voici deux poèmes que j'écris du style très différent, l'un romantique et l'autre symboliste. En fait, le premier poème est inspiré par Lamartine. Je l'ai écris octobre dernier quand je me plongeais dans le Romantisme. J'ai écris le deuxième poème il y a plusieurs jours à l'inspiration de Verlaine et de Rimbaud. Après un orage Le ciel demeure dans l'enfer des ténèbres, À peine l'on aperçoit la lumière sombre; Se mêlent des airs vaporeux et l'ambiance détendue, La reine errante des ombres... [Lire la suite]
22 février 2010

Le symbolisme

Vers 1870,le symbolisme apparut en France et Belgique. Le symbolisme est une réaction au naturalisme. Il s'agit de « vêtir l'idée d'une forme sensible ». Les symbolistes ne peignent pas fidèlement l'objet, contrairement aux naturalistes, mais recherchent une impression, une sensation, qui évoque un monde idéal et privilégient l'expression des états d'âmes. Les symboles permettent d'atteindre la réalité supérieure de la sensibilité. George-Albert Aurier donne une définition du symbolisme dans un Mercure de France de 1891 : « L’œuvre... [Lire la suite]
17 février 2010

Les Fleurs du mal

Les Fleurs du mal est peut-être le plus célèbre recueil de poèmes de Baudelaire. C’est en même temps l’une des œuvres les plus importantes de la poésie moderne, empreinte d’une nouvelle esthétique où la beauté et le sublime surgissent de la réalité la plus triviale. J’ai écrit dans un de mes messages précédents(http://guillaume2005.canalblog.com/archives/2010/01/07/16364484.html) que Baudelaire et Musset avaient révolutionné mon sens esthétique : Le laid et la tristesse amènent la beauté et l’extase. Cela semble contradictoire à... [Lire la suite]
11 février 2010

La poésie moderne et Baudelaire

Vers 1850 s’affirme la fin du Romantisme et aussi le début de la poésie moderne. Le Romantisme reste l’école que j’aime le plus parmi tous les courants poétiques. En écrivant ces phrases, je suis un peu nostalgique comme si le Romantisme me quittait. Mais cela ne veut pas dire que j’ai préjugé contre la poésie moderne. Verlaine est aussi un des poètes favoris. On trouve un nouveau monde après 1848, où le symbole remplace l’épanchement, la couleur artificielle remplace le paysage de la nature. La modernité se définit donc comme une... [Lire la suite]