04 mars 2010

Les salons romantiques

Une fois, un professeur nous a demandé dans quelle époque nous voudrions vivre si nous avions la machine du temps. J’ai répondu : 1789 et 1830 à Paris. J’ai l’envie d’assister en personne à la révolution française qui non seulement est l’un des événements les plus importants à travers l’histoire humaine, mais aussi a annoncé une nouvelle époque où s’imposait la devise de la France : La liberté, l’égalité et la fraternité. Mais ce qui me fascine plus c’est aux environs de 1830 à Paris où le romantisme a atteint son apogée. Presque... [Lire la suite]

31 décembre 2009

L’isolement

Voici un des chefs-d’œuvre de Lamartine « L’isolement» avec ma traduction. Je l'ai déjà envoyée au magazine littéraire de ma fac et il va le publier dans la prochaine édition.  L’isolement Alphonse de Lamartine Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne,Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ;Je promène au hasard mes regards sur la plaine,Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds. Ici, gronde le fleuve aux vagues écumantes,Il serpente, et s’enfonce en un lointain obscur... [Lire la suite]
30 décembre 2009

L'automne

Voici un poème que j'aime beaucoup. Lamartine l'écrit dans l’automne de 1819. « Ces vers, dit-il, sont une lutte entre l’instinct de tristesse qui fait accepter la mort et l’instinct de bonheur qui fait regretter la vie. » On sent que le souvenir de Mme Charles s’éloigne et Lamartine lui-même suggère dans son commentaire qu’il songeait alors à « une jeune Anglaise qui fut depuis la compagne de sa vie », c’est-à-dire à Miss Birch qu’il devait épouser en juin 1820.   L'automne Salut ! bois couronnés d'un reste de verdure... [Lire la suite]
29 décembre 2009

Fils de la nature : Lamartine

« Voilà enfin des poèmes qui sont d’un poète, de la poésie qui est de la poésie »     Victor Hugo a ainsi qualifié Lamartine en 1820.      Salué comme un grand maître du Romantisme, Lamartine me tient le plus à cœur par rapport aux autres romantiques parce que ses poèmes sont simples sur le plan structural et faciles à comprendre. On n’y trouve pas beaucoup de mots difficiles(sauf aquilon, zéphyr et plusieurs d’autres) Mais les plus simples mots sont souvent les plus touchants. Par exemple, « En... [Lire la suite]