04 janvier 2010

Deux poètes francophones

Odilon-Jean Périer est un poète belge d'expression française né à Bruxelles le 9 mars 1901 et mort à Bruxelles le 22 février 1928.De son vrai nom Jean Périer, il choisit le pseudonyme Jean-Odilon Périer pour éviter la confusion avec un acteur célèbre de son époque. Fils de banquier et petit-fils d'Albert Thys, il se destine d'abord au droit qu'il étudie à l'ULB.Poète des réalités simples et quotidiennes, il a également laissé un roman, Le Passage des anges (1926), dont le thème semble avoir été exploité dans Les Ailes du désir de Wim... [Lire la suite]

04 janvier 2010

Vigny et La Maison du Berger

Parmi les quatre poètes romantiques(Hugo, Lamartine, Vigny et Musset), les poèmes de Vigny sont les plus difficiles à comprendre. C’est mon avis personnel. Des spécialistes ont peut-être d’autre choix. Ses poèmes sont souvent longs. La Maison du Berger, un des plus beaux poèmes romantiques long de 336 vers. De plus il y a beaucoup de métaphores et symboles dans ses poèmes, qui fait difficile à saisir le sens. Tout comme André Chénier, Alfred de Vigny se veut être poète-philosophe. « Tous les... [Lire la suite]
31 décembre 2009

L’isolement

Voici un des chefs-d’œuvre de Lamartine « L’isolement» avec ma traduction. Je l'ai déjà envoyée au magazine littéraire de ma fac et il va le publier dans la prochaine édition.  L’isolement Alphonse de Lamartine Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne,Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ;Je promène au hasard mes regards sur la plaine,Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds. Ici, gronde le fleuve aux vagues écumantes,Il serpente, et s’enfonce en un lointain obscur... [Lire la suite]
30 décembre 2009

L'automne

Voici un poème que j'aime beaucoup. Lamartine l'écrit dans l’automne de 1819. « Ces vers, dit-il, sont une lutte entre l’instinct de tristesse qui fait accepter la mort et l’instinct de bonheur qui fait regretter la vie. » On sent que le souvenir de Mme Charles s’éloigne et Lamartine lui-même suggère dans son commentaire qu’il songeait alors à « une jeune Anglaise qui fut depuis la compagne de sa vie », c’est-à-dire à Miss Birch qu’il devait épouser en juin 1820.   L'automne Salut ! bois couronnés d'un reste de verdure... [Lire la suite]
29 décembre 2009

Fils de la nature : Lamartine

« Voilà enfin des poèmes qui sont d’un poète, de la poésie qui est de la poésie »     Victor Hugo a ainsi qualifié Lamartine en 1820.      Salué comme un grand maître du Romantisme, Lamartine me tient le plus à cœur par rapport aux autres romantiques parce que ses poèmes sont simples sur le plan structural et faciles à comprendre. On n’y trouve pas beaucoup de mots difficiles(sauf aquilon, zéphyr et plusieurs d’autres) Mais les plus simples mots sont souvent les plus touchants. Par exemple, « En... [Lire la suite]
28 décembre 2009

Camille

Voici un extrait du poème Camille composé par Chénier, recueilli dans Élégies. Je l’aime beaucoup. On ressent son amour fiévreux et fort pour Camille. « Camille est un besoin dont rien ne me soulage ; Rien à mes yeux n'est beau que de sa seule image. Près d'elle, tout, comme elle, est touchant, gracieux ; Tout est aimable et doux, et moins doux que ses yeux ;» D'après moi, Ces quatre vers sont les meilleurs et les plus beaux dans ce poème. Si j'écris une lettre d'amour, je vais peut-être les employer. Ah ! portons dans les bois... [Lire la suite]
24 décembre 2009

La poésie française et le Romantisme

L’histoire de la poésie française est ponctuée par des mouvements ou des écoles. Chaque école a façonné son visage en rassemblant certains visages dont les noms y restent attachés. Le Classicisme avec La Fontaine, Racine et Voltaire. Le drapeau du Romantisme est tenu haut par Victor Hugo, Lamartine, Alfred de Musset et Vigny. Le Symbolisme avec Baudelaire en tant que précurseur, Mallarmé,  Rimbaud et Verlaine. Le Surréalisme est avec Breton, Aragon. Le Modernisme avec Guillaume Apollinaire, Paul Claudel, Paul... [Lire la suite]
21 décembre 2009

Le charme de la poésie

L’exercice de la poésie est un acte singulier, pas collective comme la science. Tout poète obéit à sa seule loi et sa seule foi. On ne voit guère deux poèmes qui exhalent le même sentiment, la même odeur ou qui évoquent la même image. Chaque poème est un être individuel. Chaque poème a sa propre tonalité et personnalité. C’est le premier charme de la poésie. Pourquoi y-a-il de poètes ? C’est parce que leurs mots sont précieux, assez précieux qu’ils les épargnent. Chaque poète est un explorateur solitaire : Il marche seul dans le... [Lire la suite]
Posté par gaoshen2005 à 14:28 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 décembre 2009

Avant-propos

Bonjour à tous ! Bienvenue chez mon blog. J’ai créé ce blog d’une part pour partager mes idées sur la langue française, le monde francophone et la culture francophone. J’espère que de plus en plus de gens connaîtront mieux la francophonie après avoir lu mon blog. D’autre part, Je veux aussi perfectionner mon écriture. Je suis souvent paresseux et un travail imposé est le mieux remède pour moi. Peut-être se demandent certains : Pourquoi le titre de ce blog semble-t-il si familier ? Si vous en faites partie, je serai content pour vous... [Lire la suite]