29 décembre 2009

Fils de la nature : Lamartine

« Voilà enfin des poèmes qui sont d’un poète, de la poésie qui est de la poésie »     Victor Hugo a ainsi qualifié Lamartine en 1820.      Salué comme un grand maître du Romantisme, Lamartine me tient le plus à cœur par rapport aux autres romantiques parce que ses poèmes sont simples sur le plan structural et faciles à comprendre. On n’y trouve pas beaucoup de mots difficiles(sauf aquilon, zéphyr et plusieurs d’autres) Mais les plus simples mots sont souvent les plus touchants. Par exemple, « En... [Lire la suite]